Laissez-moi deviner, vous avez décidé d’ajouter des fleurs à votre potager, mais vous ne savez pas lesquelles planter ?

En même temps, avec plus de 352 000 espèces de plantes à fleurs sur Terre, je peux comprendre que le choix ne soit pas facile.

Pas facile de s’y retrouver, n’est-ce pas?

Mais rassurez-vous, dans cet article, vous allez découvrir les 11 fleurs INDISPENSABLES au potager.

Ces 11 fleurs ne sortent pas de mon chapeau, mais de l'analyse de 311 000 articles scientifiques sur le sujet.

Alors, installez-vous confortablement, prenez une boisson chaude, de quoi noter et c'est parti !

Pourquoi planter des fleurs dans le potager ?

C'est une excellente question.

Tout simplement, car elles constituent d’excellentes plantes d’accompagnement pour nos cultures !

Vous êtes sceptiques ?

Alors, voici quelques-unes des raisons pour lesquelles tous les jardiniers devraient planter des fleurs dans leur potager :

  1. Pour attirer les auxiliaires de culture. C'est probablement le plus grand avantage de planter des fleurs dans le potager. Les fleurs attirent les insectes utiles tels que les coccinelles, les guêpes parasites, les chrysopes et bien d'autres encore.
  2. Pour attirer et nourrir les pollinisateurs. Les pollinisateurs sont d'une importance vitale pour votre jardin. Ils sont responsables de la pollinisation de vos tomates, courges, poivrons, etc. Sans eux, vous n'aurez pas de récolte. En plantant des fleurs, vous attirez davantage d'abeilles dans votre jardin.
  3. Pour attirer et piéger certains ravageurs. Certaines fleurs, plus attrayantes que d'autres, attirent les insectes nuisibles et les éloignent de vos légumes de manière durable.
  4. Pour repousser certains ravageurs. Certaines fleurs ont la capacité de repousser les parasites, ce qui permet de garder les fleurs et les cultures qu'elles côtoient à l'abri des parasites.
les atouts des fleurs pour le potager

Les fleurs pour le potager : comment les utiliser ?

Il n'y a pas vraiment de mauvaises méthodes, mais voici quelques conseils pour faciliter les choses et obtenir de meilleurs résultats.

Conseil n°1 : utilisez des fleurs annuelles.

Les jardins potagers changent constamment.

Nous alternons régulièrement les cultures et rien n'est au même endroit année après année.

Les fleurs annuelles sont des plantes dont le cycle de vie, de la germination jusqu'à la production de graines, ne dure qu'une année.

Elles ne sont pas aussi permanentes que les plantes vivaces, vous pouvez donc les déplacer comme vous le souhaitez saison après saison.

En utilisant ce type de fleur, vous pouvez être sûr que vous plantez les bonnes fleurs près des bonnes cultures à chaque fois.

Conseil n°2 : ne les mettez pas toutes au même endroit.

Par exemple, j'aime planter des fleurs comme le souci ou la bourrache dans les rangées de tomates et de poivrons.

Autre exemple, je laisse les capucines grimper sur le treillis (ou le tuteur) avec les concombres. Cela me permet de bénéficier des avantages de cette fleur, mais également d'économiser de la place au sol.

J'aime également installer un grand bloc de fleurs variées sur une bordure du potager de façon à créer une bande fleurie.

Cette bande fleurie aura trois fonctions, fournir le gite et le couvert aux organismes bénéfiques du jardin, mais également de facilité leur déplacement.

En répartissant les fleurs autour et à l'intérieur du potager, vous allez pouvoir bénéficier de tous les avantages de chaque fleur, mais également d'un potager avec un aspect particulièrement esthétique.

Conseil n°3 : attention à la taille de vos fleurs et à l'ensoleillement.

Par exemple, les cosmos peuvent devenir assez grands, donc avant de les planter, assurez-vous que les fleurs ne feront pas d'ombre à vos cultures. 

Vous voulez que les fleurs complètent votre potager et non le gêner.

Comment j'ai sélectionné ces 11 fleurs ?

J’aurais pu choisir la facilité et vous donner 11 fleurs trouvées ici et là sur YouTube, mais si j’avais fait ça je n’aurai pas respecté la mission principale du site : partager des conseils efficaces et basés sur la science afin de vous permettre de créer un potager productif et facile d’entretien tout en respectant la biodiversité.

Ainsi, ma sélection des 11 meilleures fleurs pour le potager se devait d’être appuyée par des travaux solides et largement acceptés par la communauté scientifique.

Ma formation universitaire et mon travail dans le domaine de la recherche agronomique m'a facilité l'accès à des centaines de travaux scientifiques concernant l'attraction des insectes bénéfiques via la plantation de fleurs.

Ce qui ressort de ces travaux, c'est qu'il existe 3 critères de sélections incontournables :

  1. Le niveau d'attractivité pour les pollinisateurs
  2. La capacité à réguler les ravageurs
  3. La diversité des usages pour une même fleur.

À partir de ce constat, j'ai fait une recherche sur Google Scholar (le Google des chercheurs), en utilisant les termes suivants :

  • "Fleurs pour les insectes bénéfiques" (en anglais pour optimiser le nombre de résultats)
  • "Fleurs pollinisateurs" (en anglais aussi)

Au départ, je souhaitais intégrer le terme « fleurs diversité des usages »,  mais j’ai découvert que dans la majorité des cas, les articles intégrés déjà ce paramètre.

Ces recherches ont donné les résultats suivants :

  • "Fleurs pour les insectes bénéfiques" = 105 000 résultats
  • "Fleurs pollinisateurs" = 206 000 résultats

Au total, cela faisait plus de 311 00 articles à analyser et je dois bien l'avouer, au départ cela ne m'enchanter pas vraiment.

Mais bon, pour la gloire du potager, il fallait le faire et je me suis donc plongé dans l’analyse de ces articles.

Finalement, je n'en ai retenu que 30 (soit 0.01%) parmi cette montagne d'articles.

À ce moment de l'article, vous vous dites probablement :

"Dis donc, c'est un sacré tri que tu as fait mon brave Lucas ! Tu as fait comment, au hasard je parie ?"

Pas du tout !

Voici mes principaux critères de sélection :

  1. La pertinence de l'article (déjà 60 % des résultats sont filtrés)
  2. Le nombre de citations dans d'autres revues scientifiques (plus il y'a de citation plus l'article est fiable)
  3. La date de publication (en science, tout change très vite , donc il faut être à jour). Ainsi, jai essayé au maximum de ne garder que des articles publiés après 2010.

Si vous voulez en savoir plus, les liens sont dans les sources, à la fin de l'article.

Bon, maintenant que la méthodologie de sélection n'a plus aucun secret pour vous, passons au plus intéressant, la liste des 11 meilleurs fleurs pour le potager. 

Les 11 meilleurs fleurs pour le potager

Fleur n°1 : Le Souci (Calendula officinalis)

Si je ne pouvais planter qu'une seule fleur, ce serait celle la. C'est ma fleur préférée pour le potager.

C'est une excellente plante d'accompagnement pour presque toutes les cultures de votre jardin. 

J'aime la planter dans mes rangées de poivrons, d'aubergines et de tomates.

Le soucis peut aider à attirer les pollinisateurs, mais aussi les insectes prédateurs comme les coccinelles et les chrysopes.

Enfin, il a également des tonnes d'usages médicinaux et est comestible.

Note globale :

4.2/5 étoiles

attractivité pour les pollinisateurs

Régulation des ravageurs

diversité des usages

Fleur n°2 : La Capucine (Tropaeolum majus

La capucine est une fleur rampante qui dégage un fort parfum et dont les feuilles ont une saveur poivrée.

C'est une excellente culture piège pour les pucerons. 

Elle possède aussi des qualités répulsives pour d'autres ravageurs, notamment le doryphore de la pomme de terre.

Vous l'aurez compris, je vous conseil de planter la capucine à proximité des cultures sensibles aux pucerons et aux doryphores (courges, concombres et pomme de terre).

Comme c'est une plante grimpante, elle monte facilement sur les treillis et tuteurs avec la culture principale (concombre, cornichon, haricots, etc.).

Cela libère de la place au sol pour d'autres cultures.

Note globale :

3.1/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

Fleur n°3 : L'Œillet d'Inde (Tagetes patula )

Les œillets d'Inde sont recommandés par les jardiniers depuis des décennies, mais depuis peu temps par les scientifiques.

Ils ont longtemps été présentés comme des remèdes universels pour éloigner toutes sortes de parasites (pucerons, cochenilles, piérides, nématodes, etc.)

Et vous savez quoi ? Cela n'est pas un mythe !

En effet, de nombreuses études ont montré qu'il était excellent pour repousser les chrysomèles du concombre, les vers du chou, les thrips et les nématodes.

En revanche, l'œillet d'Inde n'est pas comestible, mais je lui garde toujours une place dans le potager.

Enfin, il monte facilement en graines, ce qui signifie qu'un paquet vous durera toute une vie si vous recueillez vos graines chaque année.

Note globale :

3.5/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

Fleur n°4 : Le Tournesol (Helianthus annuus)

Les tournesols sont un merveilleux ajout à tout potager.

Ils attirent des tonnes de pollinisateurs et vous pouvez les utiliser comme treillis vivant pour y faire pousser des haricots ou d’autres plantes grimpantes.

Ils peuvent également fournir de l’ombre aux cultures qui risquent de se flétrir sous la chaleur de l’été, comme les légumes feuilles (laitue, épinard, céleri branche, etc.)

Les graines sont comestibles pour les humains, le bétail et les oiseaux.

Mais les feuilles et les pétales sont également comestibles !

Note globale :

3.7/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

Fleur n°5 : Les Sauges

La plupart des variétés sont annuelles, mais il existe quelques variétés vivaces, dont la sauge rose du dimanche et la sauge bleue du lundi.

Toutes deux donnent des fleurs durables que les abeilles adorent. Elles sont pleines de couleurs, ce qui rend le jardin particulièrement festif !

De manière générale, les scientifiques recommande de planter les sauges près des aubergines et des poivrons pour lutter contre les altises et autour des choux pour lutter contre la piéride du chou.

Elles s’autofécondent facilement, donc vous aurez probablement des plantes spontanées dans le jardin chaque année  ou vous pouvez les collecter pour les replanter ailleurs.

Note globale :

3.6/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

Fleur n°6 : La Mélisse (Melissa officinalis)

Je ne sais pas si vous l'avez remarqué,  mais elle est presque toujours couverte de pollinisateurs — les abeilles et les papillons l’adorent particulièrement.

Ses feuilles sont comestibles et ont des propriétés relaxantes du système nerveux.

Personnellement, je l'utilise en infusion lorsque j'ai besoin de calmer des anxiétés.

Quoi qu'il en soit, soyez vigilant, car la plante peut devenir très haute et elle s’autoféconde très facilement.

Pour ces deux raisons, je préfère garder la mélisse en bordure du potager.

Note globale :

3.2/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

Fleur n°7 : La Bourrache (Borago officinalis)

La bourrache est une plante médicinale dont les fleurs et les feuilles sont comestibles.

C'est une fleur idéale pour attirer les pollinisateurs et les prédateurs naturels - les abeilles et les coccinelles l'adorent !

C'est aussi une excellente plante compagne.

Par exemple, vous pouvez la planter en même temps que vos tomates pour améliorer leur saveur. 

Note globale :

3.7/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

Fleur n°8 : La Camomille sauvage (Matricaria chamomilla)

La camomille est une herbe médicinale et une fleur qui présente non seulement de nombreux avantages pour votre corps, mais aussi pour votre potager.

C'est une fleur idéale pour le jardin car elle attire les insectes auxiliaires et repousse certains parasites, mais peut également servir de culture piège pour les pucerons.

Les études ont montré qu'elle était particulièrement efficace près des alliacées comme les oignons ou l'ail.

Note globale :

3.3/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

Fleur n°9 : Les Geraniums

Bien qu'il s'agisse techniquement d'une plante vivace, les géraniums sont cultivés comme des plantes annuelles dans la plupart des zones de culture. 

Si vous vivez dans un climat chaud (zone de rusticité USDA 10-11), vous pouvez les cultiver en tant que vivaces.

Dans les zones plus froides, vous devrez soit les planter tous les ans, soit les faire hiverner à l'intérieur.

Les géraniums constituent une excellente fleur de bordure dans le potager.

Ils constituent aussi un bon piège pour les scarabées japonais, afin de les éloigner de vos cultures (pomme de terre, fraisiers ou carotte).

Note globale :

3.2/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

Fleur n°10 : Les Lavandes

Elles sont à la fois très esthétiques et apportent une dimension olfactive très agréable aux promenades dans le jardin.

De plus, la lavande est utilisée depuis des siècles dans les traitements des troubles digestifs et du sommeil.

Pour l’avoir essayé en infusion, c’est vraiment efficace (en particulier si l’on à du mal à s’endormir).

Mais ce n’est pas tout !

En effet, une étude menée en 2013 par une équipe de l’université de Sussex nous montre que les lavandes sont très appréciées des pollinisateurs (abeilles domestiques, bourdons et papillons) et de certains adultes de prédateurs naturels tels que les syrphes.

Mais attention, toutes les lavandes n’ont pas le même pouvoir d’attraction (toujours selon cette étude).

Ainsi, les variétés "Gros Bleu" et "Edelweiss" seraient  jusqu' à 4 fois plus attractives que certaines des 13 autres variétés testées.

Note globale :

4/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

Fleur n°11 : Les Zinnias

Et enfin les zinnias. 

Ils sont parfaits pour attirer les pollinisateurs et les auxiliaires.

C'est pour cette raison, que je ne plante jamais un potager qui n'inclut pas un parterre de zinnias.

En plus, il existe des tonnes de variétés de zinnias de toutes les couleurs et de tous les styles.

Note globale :

3.3/5 étoiles

ATTRACTIVITÉ POUR LES POLLINISATEURS

RÉGULATION DES RAVAGEURS

DIVERSITÉ DES USAGES

En Conclusion

Parmi toutes les fleurs qui existe dans le monde, vous connaissez désormais celles qui sont indispensables pour votre potager.

La prochaine étape sera de choisir les 4 fleurs que vous allez intégrer la saison prochaine dans votre potager.

Pour cela, je vous conseille de relire tranquillement, avec une boisson chaude au coin de la cheminée par exemple,  les caractéristiques des fleurs sélectionnées.

Bien sûr, vous pouvez utiliser les notes de chaque fleur pour faire votre choix, mais l’aspect esthétique peut aussi vous guider.

Personnellement, si j’étais débutant et que je devais choisir 4 fleurs à ajouter dans mon premier potager, je choisirais :

  1. Le souci : c'est selon moi (et les articles scientifiques) la fleur INDISPENSABLE pour un potager autonome.
  2. L'œillet d'Inde : pour son incroyable pouvoir de régulation sur la plupart des ravageurs.
  3. Le tournesol : pour son aspect esthétique et sa diversité d'usages.
  4. La lavande : pour le plaisir des sens et le pouvoir d'attraction sur les pollinisateurs.

Quoi qu’il en soit, n’attendez plus pour planter des fleurs dans votre potager, car non seulement elles peuvent aider à le rendre plus productif sans effort, mais elles ajoutent tellement de couleur à votre potager que vous ne voudrez plus le quitter !

Avant de partir dites-moi en commentaire si vous auriez aimé voir d'autres fleurs dans la sélection et surtout lesquelles ?

Et comme toujours, si vous pensez que cet article peut aider d'autres jardiniers proches de vous, partagez-le sur les réseaux sociaux.

SOURCES bibliographiques :

  1. Abd El-Kareim, A., A. Rashed, Amal Marouf, et Shimaa Fouda. 2019. « Attractiveness and Effects of Some Flowering Plants on the Longevity and Foraging Behavior of Certain Predatory Insects ». Journal of Plant Protection and Pathology 10(11):537‑41. doi: 10.21608/jppp.2019.67788.
  2. Ardanuy, Agnès, Martí Figueras, Montserrat Matas, Judit Arnó, Nuria Agustí, Òscar Alomar, Ramon Albajes, et Rosa Gabarra. 2021. « Banker Plants and Landscape Composition Influence Colonisation Precocity of Tomato Greenhouses by Mirid Predators ». Journal of Pest Science. doi: 10.1007/s10340-021-01387-y.
  3. Azpiazu, Celeste, Pilar Medina, Ángeles Adán, Ismael Sánchez-Ramos, Pedro del Estal, Alberto Fereres, et Elisa Viñuela. 2020. « The Role of Annual Flowering Plant Strips on a Melon Crop in Central Spain. Influence on Pollinators and Crop ». Insects 11(1):66. doi: 10.3390/insects11010066.
  4. Balzan, Mario V. 2017. « Flowering Banker Plants for the Delivery of Multiple Agroecosystem Services ». Arthropod-Plant Interactions 11(6):743‑54. doi: 10.1007/s11829-017-9544-2.
  5. Campbell, Alistair J., Jacobus C. Biesmeijer, Varun Varma, et Felix L. Wäckers. 2012. « Realising Multiple Ecosystem Services Based on the Response of Three Beneficial Insect Groups to Floral Traits and Trait Diversity ». Basic and Applied Ecology 13(4):363‑70. doi: 10.1016/j.baae.2012.04.003.
  6. Dib, Hazem, Gilles Libourel, et François Warlop. 2012. « Entomological and Functional Role of Floral Strips in an Organic Apple Orchard: Hymenopteran Parasitoids as a Case Study ». Journal of Insect Conservation 16(2):315‑18. doi: 10.1007/s10841-012-9471-6.
  7. Forehand, L. M., D. B. Orr, et H. M. Linker. 2006. « Insect Communities Associated with Beneficial Insect Habitat Plants in North Carolina ». Environmental Entomology 35(6):1541‑49. doi: 10.1093/ee/35.6.1541.
  8. Garbuzov, Mihail, et Francis L. W. Ratnieks. 2014. « Quantifying Variation among Garden Plants in Attractiveness to Bees and Other Flower-Visiting Insects ». Functional Ecology 28(2):364‑74. doi: 10.1111/1365-2435.12178.
  9. Getanjaly, Vijay Laxmi Rai, Preeti Sharma, et Ranjit Kushwaha. 2015. « Beneficial insects and their value to agriculture ». Research Journal of Agriculture and Forestry Sciences ISSN 2320:6063.
  10. Hogg, Brian N., Robert L. Bugg, et Kent M. Daane. 2011. « Attractiveness of Common Insectary and Harvestable Floral Resources to Beneficial Insects ». Biological Control 56(1):76‑84. doi: 10.1016/j.biocontrol.2010.09.007.
  11. Jankowska, Beata, Małgorzata Poniedziałek, et Elżbieta Jędrszczyk. 2009. « Effect of Intercropping White Cabbage with French Marigold ( Tagetes Patula Nana L.) and Pot Marigold ( Calendula Officinalis L.) on the Colonization of Plants by Pest Insects ». Folia Horticulturae 21(1):95‑103. doi: 10.2478/fhort-2013-0129.
  12. Jones, Gregory A., et Jennifer L. Gillett. 2005. « INTERCROPPING WITH SUNFLOWERS TO ATTRACT BENEFICIAL INSECTS IN ORGANIC AGRICULTURE ». Florida Entomologist 88(1):91‑96. doi: 10.1653/0015-4040(2005)088[0091:IWSTAB]2.0.CO;2.
  13. Karamaouna, Filitsa, Vaya Kati, Nikos Volakakis, Kyriaki Varikou, Nikos Garantonakis, Leonidas Economou, Athanasia Birouraki, Emilia Markellou, Sofia Liberopoulou, et Mike Edwards. 2019. « Ground Cover Management with Mixtures of Flowering Plants to Enhance Insect Pollinators and Natural Enemies of Pests in Olive Groves ». Agriculture, Ecosystems & Environment 274:76‑89. doi: 10.1016/j.agee.2019.01.004.
  14. Khan, Akhtar Ali, Ajaz Ahmad Kundoo, et Zakir Hussain Khan. s. d. « Identification of the Most Conservative Plant Species for Promising Natural Enemies of Arthropods Pests of Vegetable Crops ». Journal of Entomology and Zoology Studies 7.
  15. Kopta, T., R. Pokluda, et V. Psota. 2012. « Attractiveness of Flowering Plants for Natural Enemies ». Horticultural Science 39(No. 2):89‑96. doi: 10.17221/26/2011-HORTSCI.
  16. Martínez-Uña, A., J. M. Martín, C. Fernández-Quintanilla, et J. Dorado. 2013. « Provisioning Floral Resources to Attract Aphidophagous Hoverflies (Diptera: Syrphidae) Useful for Pest Management in Central Spain ». Journal of Economic Entomology 106(6):2327‑35. doi: 10.1603/EC13180.
  17. Masierowska, Marzena, Ernest Stawiarz, et Robert Rozwałka. 2018. « Perennial Ground Cover Plants as Floral Resources for Urban Pollinators: A Case of Geranium Species ». Urban Forestry & Urban Greening 32:185‑94. doi: 10.1016/j.ufug.2018.03.018.
  18. Meena, Anil, Monika Meena, Rakesh Kumar, et Braj Mohan Meena. s. d. « Farmscaping: An Ecological Approach to Insect Pest Management in Agroecosystem ». Journal of Entomology and Zoology Studies 6.
  19. Miñarro, Marcos, et Eduardo Prida. 2013. « Hedgerows Surrounding Organic Apple Orchards in <span>north‐west S</span>Pain: Potential to Conserve Beneficial Insects ». Agricultural and Forest Entomology 4(15):382‑90. doi: 10.1111/afe.12025.
  20. Nicholls, Clara I., et Miguel A. Altieri. 2013. « Plant Biodiversity Enhances Bees and Other Insect Pollinators in Agroecosystems. A Review ». Agronomy for Sustainable Development 33(2):257‑74. doi: 10.1007/s13593-012-0092-y.
  21. Pellissier, Makenzie Elena, et Randa Jabbour. 2018. « Herbivore and Parasitoid Insects Respond Differently to Annual and Perennial Floral Strips in an Alfalfa Ecosystem ». Biological Control 123:28‑35. doi: 10.1016/j.biocontrol.2018.04.014.
  22. Pontin, D. R., M. R. Wade, P. Kehrli, et S. D. Wratten. 2006. « Attractiveness of Single and Multiple Species Flower Patches to Beneficial Insects in Agroecosystems ». Annals of Applied Biology 148(1):39‑47. doi: 10.1111/j.1744-7348.2005.00037.x.
  23. Rollings, Rosi, et Dave Goulson. 2019. « Quantifying the Attractiveness of Garden Flowers for Pollinators ». Journal of Insect Conservation 23(5‑6):803‑17. doi: 10.1007/s10841-019-00177-3.
  24. Sáenz-Romo, María Gloria, Ariadna Veas-Bernal, Héctor Martínez-García, Raquel Campos-Herrera, Sergio Ibáñez-Pascual, Elena Martínez-Villar, Ignacio Pérez-Moreno, et Vicente Santiago Marco-Mancebón. 2019. « Ground Cover Management in a Mediterranean Vineyard: Impact on Insect Abundance and Diversity ». Agriculture, Ecosystems & Environment 283:106571. doi: 10.1016/j.agee.2019.106571.
  25. Sarkar, Shovon Chandra, Endong Wang, Shengyong Wu, et Zhongren Lei. 2018. « Application of Trap Cropping as Companion Plants for the Management of Agricultural Pests: A Review ». Insects 9(4):128. doi: 10.3390/insects9040128.
  26. Tasker, Perrin, Chris Reid, Andrew D. Young, Caragh G. Threlfall, et Tanya Latty. 2020. « If You Plant It, They Will Come: Quantifying Attractiveness of Exotic Plants for Winter-Active Flower Visitors in Community Gardens ». Urban Ecosystems 23(2):345‑54. doi: 10.1007/s11252-019-00914-1.
  27. Tm, Sachin, et Homraj Sahare. s. d. « A Review of Marigold’s Beneficial Aspects ». 6.
  28. Vialatte, Aude, Noëlline Tsafack, Diab Al Hassan, Rémi Duflot, Manuel Plantegenest, Annie Ouin, Johanna Villenave-Chasset, et Aude Ernoult. 2017. « Landscape Potential for Pollen Provisioning for Beneficial Insects Favours Biological Control in Crop Fields ». Landscape Ecology 32(3):465‑80. doi: 10.1007/s10980-016-0481-8.
  29. Wang, Koon-Hui. 2007. « Protecting Crops from Nematode Pests: Using Marigold as an Alternative to Chemical Nematicides ». 6.
  30. Wijesinghe, Erandi, Emily S. Minor, Inoka Karunarathne, et Kapila Yakandawala. 2020. « Relative Attractiveness of Ruderals and Ornamental Plants to Flower-Visiting Insects in a Tropical Anthropogenic Landscape ». Urban Forestry & Urban Greening 51:126657. doi: 10.1016/j.ufug.2020.126657.
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Guide Offert : 5 étapes simples pour démarrer dès aujourd'hui votre premier potager autonome

>