Choisir les meilleures variétés de fraises : la méthode en 3 étapes

Est-ce que vous rêvez de déguster des fraises juteuses et parfumées tout au long de l'année ?

Alors, vous savez probablement que choisir les bonnes variétés est la clé du succès. 

Mais avec autant de choix disponibles, comment savoir lesquelles sont les meilleures pour vous  ?

J'ai la solution à ce problème.

Dans cet article, je vais vous dévoilez une méthode en 3 étapes pour selectionner en un clin d'oeil la perle rares parmi cet océan de possibilité.

En appliquant cette méthode, non seulement vous allez profiter de récoltes abondantes et régulières, mais également assurer la survie de vos fraisiers cet hiver (et les prochains).

Cela vous intéresse ?

Alors, installez vous conforablement, prenez une boissons chaude et de quoi noter.

La quête des meilleures variétés ne fait que commencer !

Étape 1 : Choisir le bon type de fraisier

La plupart des personnes, même certains « experts » de YouTube, pensent qu’il existe seulement deux types de fraisiers :

  • les remontants 
  • les non-remontants.

C’est une erreur !

Il existe un troisième type : les fraisiers à production continue.

Voyons ensemble les caractéristiques, les avantages et inconvénients de chacun.

A - Les variétés non-remontantes

Ce sont probablement les variétés les plus représentées dans les jardineries et les catalogues en ligne.

En même temps, c'est compréhensible, car elles sont extrêmement populaires auprès des jardiniers et amateurs de fraises.

La cause de cette popularité ?

Elles produisent généralement les plus grosses fraises et cela sur une période de deux à trois semaines à la fin du mois de juin.

3 catégories de variétés non-remontantes

Précoces :

- Elles commencent généralement à fructifier à la fin du printemps.

Mi-saisons :

- Les variétés "début de mi-saison" commencent à fructifier environ 5 jours après les variétés précoces.

- Les variétés de "mi-saison" commencent à fructifier environ 8 jours après les variétés précoces.

- Les variétés « fin de mi-saison" commencent à fructifier environ 10 jours après les variétés précoces

Tardives :

- Elles commencent leur production de fruits environ 14 jours après les variétés précoce.

Astuce :

En choisissant plusieurs variétés avec des pics de production différents, il est tout à fait possible de prolonger la saison d'environ un mois pour les variétés non-remontantes.

4 variétés à tester :

B - Les variétés “remontantes”

Oyé, oyé !

C’est l’heure de briser un mythe populaire du jardinage.

Les fraisiers remontants ne sont pas vraiment remontants !

Ah bon ?

Eh oui, en réalité, ces variétés produisent deux récoltes par an : une au printemps et une autre à la fin de l'été ou à l'automne.

Ainsi, il y'a une assez longue période sans production.

Pas vraiment l’idée que l’on peut se faire d’une variété remontante, n’est-ce pas ?

Autre détail à connaitre, les variétés "remontantes" produisent moins de stolons que les variétés non-remontantes, car la majeure partie de l'énergie de la plante est dirigée vers la production de multiples récoltes de fraises.

Les stolons sont des tiges aériennes rampantes qui s'enracinent en produisant de nouveaux pieds de fraisiers.

4 variétés à tester :

C - Les variétés à production continues 

Sérieux, ces variétés sont vraiment incroyables !

Pourquoi ?

Parce qu’elles produisent des fleurs et des fruits de manière continue, contrairement aux variétés "remontantes" qui ont une nette baisse de productivité en été.

Les scientifiques attribuent cette incroyable caractéristique à leur insensibilité à la longueur du jour, qui contrôle normalement la floraison et la production de fruits.

En gros, ces variétés fleurissent et donnent des fraises dès que la température se situe entre 3 et 29 degrés.

Hein ?

Tu veux dire qu’avec ces variétés je vais pouvoir me gaver de fraises quasiment toute l'année ?

Oui, c'est exactement ce que je dis.

D'ailleurs, autre point positif, elles fournissent un bon rendement dès la première année.

Quoi ? Mais attends, ce sont les variétés parfaites, non ?

Effectivement, vous avez raison….

… enfin presque raison.

Eh oui, malheureusement il existe un inconvénient, et pas des moindres.

Ces fraisiers produisent des fruits bien plus petits que les autres, dépassant rarement les 2.5 cm de diamètre.

Eh oui, dans la vie on ne peut pas tout avoir !

4 variétés à tester  :

À retenir

  • Si vous voulez des fraises fraîches tout au long de la saison et que cela ne vous dérange pas de cueillir des fruits plus petits et moins nombreux, optez pour une variété à production continue ou remontante.
  • En revanche, si vous voulez une grande quantité de fruits, optez pour une variété non-remontantes (ce que font la plupart des gens). Vous pouvez également faire un mix des deux.
  • Si vous souhaitez faire des confitures, il est plus facile d'atteindre cet objectif avec des variétés non-remontantes, qui sont plus grosses et plus nombreuses.

Étape 2 : Attention à l'environnement !

Tôt ou tard vous allez vous en rendre compte.

Les fraisiers sont capricieux et peuvent avoir des exigences (très) spécifiques.

Mais heureusement pour nous, grâce à des décennies de sélection, des dizaines de variétés adaptées à nos climats et à certaines maladies ont été développées et commercialisées.

Attention au climat !

Voici une méthode en 2 étapes pour s'assurer que vos fraisiers ne vont pas mourir le premier hiver (ni les suivants, d'ailleurs).

Étape 1 : identifier la zone de rusticité de votre ville ou village grâce au site plantmap.com.

Étape 2 : utiliser le tableau ci-dessous pour choisir les variétés les plus adaptées parmi les 26 proposées.

Meilleures variétés de fraises

Voici un exemple pour illustrer la méthode.

Jeanne, qui vit à Briançon, cherche les variétés de fraises les mieux adaptées à son climat.

Étape 1 - elle visite le site plantmap.com et constate que la ville de Briançon se situe dans la zone de rusticité 7a (la température minimale de cette ville se situe entre -17.8 et -15°C, en résumé ça caille l’hiver).

Étape 2 - Jeanne consulte mon tableau des variétés et choisit celle qui lui plait parmi les zones 7a, 6a, 6b, 5 et 4.

Dans cet exemple, Jeanne ne pourra pas cultiver de Ciflorettes et de Charlottes, mais elle pourra sans difficulté produire de belles Gariguettes et Maras des Bois.

Attention aux maladies !

L’heure a sonné. On va parler de choses qui fâches. Des maladies.

Eh oui, si vous voulez éviter qu’une terrible épidémie frappe votre fraiseraie et brise vos rêves d’autonomie, il va falloir vérifier certains paramètres.

Deux pour êtres précis.

Les certificats phytosanitaires

Avant d’acheter, vérifier que les plants de fraisiers possèdent ces deux mentions :

  •  « Passeport phytosanitaire », cela vous garantit que vos fraisiers sont exempts de toutes maladies soumises à quarantaine dans l’U.E.
  • S.O.C – France (Service Officiel de Contrôle et de Certification), cela vous assure que les plants ont été contrôlés par les services officiels français.

Exemple d'une étiquette remplissant tous les critères phytosanitaires décrits plus haut.

C’est très facile à vérifier en jardinerie, mais cela se complique un peu lorsqu’on souhaite commander en ligne.

Sachez que n’importe quel site sérieux doit avoir la capacité de vous fournir ces informations.

Alors, n’hésitez pas à les demander au service client avant de passer commande.

Personnellement, je commande régulièrement sur le site graines-baumaux.fr, car les prix sont corrects et leurs plants de fraisiers possèdent toutes les garanties vues dans les précédents paragraphes.

La résistance au verticillium

Le verti quoi ? Le verticillium.

C’est un champignon qui cause l’une des maladies les plus courantes chez les fraisiers, le flétrissement verticillien (ou verticilliose).

Exemple de flétrissement verticilien ( source : agrireseau)

Malheureusement, comme il n'y a pas de moyen "pratique" de tuer ce champignon une fois installé, la meilleure façon de prévenir cette maladie (très répandue) est de planter uniquement des variétés certifiées résistantes ou au minimum tolérantes.

Encore une fois, n’hésitez pas à demander cette information au vendeur de la jardinerie ou le service client du site.

À retenir

  • Prenez connaissance de la zone de rusticité dans laquelle se trouve votre ville, grâce au site plantmap.com
  • Sélectionnez les variétés en fonction de leur résistance au froid. Vous pouvez utiliser le tableau présenté plus haut.
  • Vérifiez que les plants achetés possèdent une étiquette avec la mention S.O.C et Passeport phytosanitaire U.E.
  • Demandez aux vendeurs ou au service client de la jardinerie en ligne, si les plants vendus sont résistants au verticillium.

Étape 3 : Choisir la bonne quantité

Attention ! Nous arrivons à un moment critique.

Eh oui, si vous achetez trop de fraisiers, vous risquez d'être submergé, mais si vous en achetez pas assez, vous risquez d'être frustré.

Dans les deux cas, cela vous empêchera d'atteindre l'autonomie totale en fraise !

Mais pas de panique, j'ai synthétisé pour vous toutes les informations à connaitre sur le sujet.

Sympa, non ?

Combien de fraisiers par personne ?

En général, pour une consommation fraîche, un minimum de 6 à 7 plants par personne est nécessaire.

Cependant, si vous avez l'intention de congeler les fraises ou de faire des confitures, alors 50 à 60 plants de fraisiers seraient plus recommandés – comptez au moins 10 plants par personne.

C'est le minimum syndical, surtout si vous et votre famille êtes de gros mangeurs de fraises!

Quelle production pour les fraisiers non-remontants ?

Vous pouvez espérer entre 0.500 et 0.800 kg de fraises par mètre de rang à partir de la deuxième année.

En revanche, vous n'aurez probablement pas de récolte la première année, mais croyez moi, c’est un sacrifice largement récompensé sur le long terme.

Quelle production pour les fraisiers remontants ?

Vous pouvez espérer entre 0.400 et 0.600 kg de fraises par mètre de rang à partir de la deuxième année.

Même s'il est possible de faire une petite récolte la première année, je vous recommande de ne pas laisser les fruits se développer, car cela nuira aux récoltes des années suivantes.

Quelle production pour les fraisiers à production continue ?

La récolte attendue devrait se situer entre 0,150 et 0,400 kg par mètre de rang pendant la première année.

Oui vous avez bien lu, avec ces variétés vous pouvez récolter dès la première année sans nuire au bon développement de vos fraisiers

Elle varie ensuite entre 0,250 et 0,700 kg par mètre de rang pour les années suivantes.

À retenir

  • Comptez 6 à 7 fraisiers par personne si vous souhaitez manger des fraises fraîches tout au long de la saison.
  • Si vous avez également l'intention de les congeler ou d'en faire des confitures, alors il vous faudra au moins 10 plants par personne.
  • Avec les bonnes méthodes de culures, vous pouvez espérer des récoltes variant entre 0.300 et 1 kg par mètre de rang.

À vous de jouer !

Voilà, je vous ai montré la méthode pour sélectionner à coup sûr les variétés de fraises adaptées à vos envies et votre potager.

Ne négligez pas la seconde étape et tout ira bien.

Les cartes sont entre vos mains. Alors. Lancez-vous. 

Posez la première brique de votre autonomie en fraises !

Hop, hop, hop.

Ne partez pas comme ça !

Quelles variétés avez-vous décidé de planter ?

Dites-moi tout en commentaire, cela m'intéresse beaucoup.

Et comme toujours, si vous pensez que cet article peut aider d'autres jardiniers proches de vous, partagez-le sur les réseaux sociaux.

À propos de l'auteur

Ingénieur agronome spécialisé en entomologie et passionné de jardinage depuis tout petit, je partage avec vous mon savoir-faire dans la conception d'un potager productif, facile d'entretien et favorable à la biodiversité.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Offert : Les 5 étapes pour démarrer le meilleur potager de votre vie

>